LA SUPERVISION D’EQUIPE ET L’ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

La supervision d’équipe et l’analyse des pratiques professionnelles sont des dispositifs de travail pour les professionnels. En effet, ils étudient sur leurs pratiques et analysent leurs fonctionnements dans un travail d’équipe. En fait, le travail d’équipe est au centre des échanges du groupe. Aussi, les professionnels discutent des problèmes, de leurs relations entre eux et leurs missions. Par conséquent, l’analyse des pratiques professionnelles offre un temps et un espace de rencontres et d’analyse entre les professionnels désirant apprendre, à partir de situation de travail. De plus, l’analyse des pratiques professionnelles favorise la mise en commun.  Elle est la mise en lien des situations de travail pour mobiliser la dynamique d’une équipe. De même, elle sensibilise les professionnels à exercer dans une construction des liens d’équipe et le développement professionnel.

En fait, la supervision d’équipe vise à analyser les éprouvés des professionnels pour mieux percevoir les fonctionnements inconscients, les conflits en jeu. Elle traite des alliances inconscientes dans l’équipe. Par conséquent, la supervision en groupe offre des interprétations multiples sur les mouvements inconscients et les résistances.

L’EQUIPE DE PROFESSIONNELS ET L’INSTITUTION

Le groupe est d’abord un soutien pour penser et construire le travail en équipe. Ainsi, l’institution soignante et les professionnels de santé, paramédicaux ainsi que les professionnels éducatifs ont besoin de se réunir. Ils partagent le travail réalisé auprès des personnes accueillies dans le service et trouver des soutiens lorsque la situation échappe.

Aussi, les professionnels de la santé sont traversés par des épreuves de crise et de déstabilisation qui agitent leurs repères et les missions de l’institution. En effet, chaque débordement et passage à l’acte des patients, des adolescents, des adultes vient interroger les capacités à accueillir et à contenir la destructivité des personnes. Les patients souffrant de troubles, de pathologies psychosomatiques, de maladies chroniques… cherchent un soutien, un attachement mis à l’épreuve par des vécus et des éprouvés intensément mobilisés.

Le psychologue est formé au groupe et à l’analyse des pratiques. Par conséquent, il propose d’échanger sur les situations et la clinique des excès. Enfin, la clinique des limites est quotidienne et fait se rencontrer les professionnels du soin, les professionnels éducatifs pour travailler sur la crise et les transformations de chacun dans des situations d’impasse et de violences extrêmes.