La psychanalyse familiale :

En premier lieu, la psychanalyse familiale donne aux familles un temps et un espace. Il s’agit de parler des souffrances des membres familiaux. Aussi, la thérapie familiale sert à écouter les problèmes de l’un de ses membre. C’est à apprendre de ces failles. En fait, il est question de retrouver en famille des bases. Mais aussi de s’adapter à l’évolution du groupe familial.

De même, André Ruffiot (1981) : « La thérapie familiale psychanalytique est une thérapie par le langage du groupe familial dans son ensemble, fondée sur la théorie psychanalytique des groupes. Elle vise, par la réactualisation, grâce au transfert, du mode de communication le plus primitif de la psyché et par le rétablissement de la circulation fantasmatique dans l’appareil psychique groupal, à l’autonomisation des psychismes individuels de chacun des membres de la famille ». Ruffiot, A. (1981). La thérapie familiale psychanalytique, Paris, Dunod.

La psychanalyse de la famille :

Jean-Georges Lemaire : en fait, « la famille peut être considérée comme un ensemble d’éléments plus ou moins interdépendants réagissant les uns sur les autres. Mais tel que, à travers ses différentes interactions, leur ensemble garde son unité et ses caractéristiques structurales propres ». Lemaire J- G., (2007), Origine de l’idée fondatrice et évolution des thérapies familiales psychanalytiques. L’inconscient dans la famille, Paris, Dunod, p. 15.

Isidoro Berenstein, Janine Puget : aussi « L’éthique nous commande également d’observer le plus grand respect pour les familles ou les couples que nous avons en thérapie. Nous devons autant que possible éviter de leur imposer le modèle socioculturel. Mais aussi « le modèle de famille ou de couple à la base de notre propre système de valeurs ». Berenstein I, Puget J., (2008), Psychanalyse du lien, Ramonville Saint-Agne, Erès, p. 101.

René Kaës : « Les familles, comme les groupes, sont organisées par des alliances auxquelles participent ou sont soumis tous les sujets de l’ensemble. Mais il existe des sous-ensembles qui font alliance contre les autres, contre l’ensemble ». Kaës R., (2014), Les alliances inconscientes, Paris, Dunod, 2009, p. 147.

En résumé, la psychanalyse familiale est un dispositif de travail. Elle concerne le groupe familial. A partir des événements et l’expression des membres de la famille qui ont besoin de retrouver une assise et des soutiens.